travaux intéressants

DÉTECTION DE TRACES DE SANG

L’étude menée par les auteurs met en avant le Luminol comme méthode de détection de traces de sang latentes après l’avoir comparée à des lampes (Occult bloodstains detection in crime scene analysis, Forensic Chemistry, vol 26, 2021). Cependant je persiste à affirmer que cette recherche de traces latentes doit être obligatoirement précédée d’une recherche de traces de sang visibles. et sur les surfaces sombres utilisées dans cette étude, je préconise une observation aux infra-rouges.

IDENTIFICATION

Les organisateurs de cette formation introduisent l’intelligence artificielle dans l’identification des traces de sang (A novel, date-driven approach to the classification of bloodstain patterns). Il me semble évident qu’il faut suivre cette voie. Cependant aujourd’hui nous sommes trop peu à défendre une identification basée uniquement sur des critères morphologiques reconnus et qui est la base indispensable à l’introduction d’une intelligence artificielle. Et les auteurs semblent confondre l’identification, la détermination des trajectoires et même l’analyse qui s’en suit. Confusion trop courante encore aujourd’hui et qui empêche de nombreux collègues de séparer correctement ces étapes et à se concentrer sur l’analyse qui suit l’identification. Séparation qui assure également une meilleure impartialité dans nos méthodes. Alors je partage la volonté des auteurs à introduire l’intelligence artificielle mais dans une méthode où les différentes étapes sont bien séparées. L’intelligence artificielle oui pour l’identification mais non pour l’analyse.

TRACE D’INSECTE

L’auteur nous fait part de ses observations sur le comportement alimentaire de Calliphora vicina Robineau-Desvoidy, 1830 (Differential restons of adult Calliphora vicina to dry bloodstains on porous versus non-porous surface materials, Forensic Science International, vol 328, nov 2021) appartenant à la première escouade des insectes nécrophages. Il indique que cette mouche à l’état adulte consomme partiellement les traces de sang souillant des surfaces non poreuses. J’aurais préféré obtenir des informations sur la morphologie des traces résultant de cette consommation partielle pour nous aider à identifier ce modèle de traces de sang mais cette étude comportementale reste un premier point d’étude intéressant.

ÊTRE MEILLEUR

Les auteurs nous donnent des bases sur le rapport de vraisemblance (Likelihood Ratio=LR) et proposent de l’introduire en Morphoanalyse de traces de sang (Using the likelihood ration in bloodstain pattern analysis, Journal of Forensic Sciences, 2021). Cet article de haute qualité comme cela est fréquent pour ces trois auteurs, me semble pourtant hors de propos. Prenant toutes les précautions nécessaires, ils mettent en avant que la discipline manque de guides sur la façon doivent être formulées les conclusions dans la discipline. C’est un constat que je partage et qui rend à mon avis secondaire l’application du LR. En effet, le manque de méthode est si criant que nous ne sommes pas d’accord sur les buts de la Morpho. Ce que les auteurs de cet article reprennent des auteurs les plus prolifiques nord-américains est que la discipline a pour but de (1) déterminer l’origine en 3 dimensions de projections sanglantes, (2) d’évaluer le mouvement dans l’espace d’une source de sang, (3) d’identifier des traces de sang, (4) d’évaluer la quantité de sang perdue et (5) d’évaluer le moment où la trace a été produite. Ces actions existent au moins pour les trois premières MAIS ne sont pas le but de la discipline mais plutôt les données qui vont permettent de donner des informations sur le déroulé d’évènements sanglants dans la zone où les traces ont été découvertes. La question à laquelle répond la Morpho est pourquoi la trace se trouve là où nous la retrouvons. Son identification, sa trajectoire et le mouvement dont elle peut être issue sont des informations qui vont nous permettent de proposer un évènement, ils ne sont pas l’analyse. Alors lorsque l’on constate cette confusion sur les buts de la discipline et l’absence de guides quant à la formulation des résultats, l’introduction du LR me semble bien précoce. J’en veux pour preuve que les auteurs doivent spéculer sur le futur de la discipline avec la découverte d’une méthode transposable sur le terrain concernant la datation des traces de sang pour donner un exemple d’emploi du LR. Il est évident que cette évaluation est intéressante mais d’autres évolutions bien plus importantes me semblent prioritaires comme l’accréditation des méthodes que je plébiscite depuis des années. Cette accréditation impose à chaque expert de développer une méthode qui lui permet d’articuler son raisonnement mais aussi à l’Accusation comme à la Défense et aux juges et au jury d’avoir une réelle critique des résultats obtenus.

RÉTRO-PROJECTIONS

L’étude menée par les auteurs confirme l’étude que nous avions menée en 2007-2008 mettant en avant le phénomène de cavitation comme origine des rétro-projections. Ils approfondissent l’étude du phénomène en apportant des informations sur la forme du cône de projection après avoir testé au moins 4 armes différentes (Study of backspatter using high-speed video of experimental gunshots, Forensic Science, Médecine and Pathology, 2021, 17, pp. 36-46). Des modèles mathématiques peuvent maintenant être réalisés pour voir la dispersion et la distribution de ces traces. Il serait bon de le tester et de le compléter en donnant des informations sur la taille et la forme des rétro-projections pour nous permettent de les identifier.

TOUJOURS ESSAYER

L’auteur de ce mémoire de master (http://eprints.bournemouth.ac.uk/35111/1/HANSLIP%2C%20Connor_M.Res._2020.pdf) étudie les conséquences de l’environnement sur des traces de sang souillant des vêtements retrouvés enterrés. Ses résultats montrent que le pH du sol ainsi que l’activité bactérienne sont les facteurs les plus importants quant à la persistance de traces de sang sur des vêtements et que le coton favorise cette persistance. Au-delà de ces résultats, l’auteur démontre que quelque soit les conditions de découverte d’indice, il faut toujours essayer. Il faut être réaliste pour ne pas créer de faux espoirs MAIS même si des vêtements sont retrouvés dans de mauvaises conditions, il reste possible de retrouver des éléments comme des traces de sang sur ceux-ci alors même que les traces de sang sont réputées être facilement dégradées. Merci donc à l’auteur !

EVITER LE PIRE

L’auteur se base sur les cas de Julia Rea, David Camm et de Joe Bryan qui ont d’abord été condamnés puis innocentés pour démontrer que la Morpho peut être dévastatrice, comparant même la discipline ou à minima sa précision à une planche Ouija (Bloodstain pattern analysis, the Good, the Bad, the Ugly, 2021). Il a été démontré que les experts Morpho dans ces trois dossiers sont allés bien au-delà de ce que ne leur permet la discipline et la méthode employée. A défaut d’accréditation de leur méthode, usant de leur notoriété et de leur CV ils ont imposés leurs conclusions en mettant en avant des bases mathématiques. N’oublions pas que les sciences utilisées permettent de comprendre le comportement du sang voire de calculer des trajectoires mais ne sont plus là lorsqu’il s’agit d’analyser les résultats obtenues pour mettre en avant la raison pour laquelle les traces de sang étudiées existent. Il fait savoir dissocier l’identification et l’étude de trajectoire qui sont les outils techniques sur lesquels se base l’analyse. Ils ne sont pas l’analyse. Et je rejoints l’auteur de ce pamphlet lorsqu’elle compare la Morpho à une planche Ouija dès lors que les bases techniques de la Morpho ne seront pas scientifiques et que les méthodes d’analyse ne seront pas accréditées.

REVUE DES LOGICIELS DE CALCUL DE TRAJECTOIRES DE PROJECTIONS SANGLANTES

Les auteurs ont effectué un important travail de bibliographie pour identifier les logiciels utilisés pour le calcul des trajectoires de projections sanglantes (Forensic Science International, Software for the trajectory Analysis of blood-drops: a systematic review, online 8 sept 2021) . Et se basant sur ces publications, ils ont vérifié si des travaux de validation étaient connus et suffisamment pertinents pour valider ces logiciels selon le système de qualité américain ANSI/ASB. J’aurai préféré la même étude en fonction des normes internationales proposées par ISO car celles de l’ANSI/ASB, peu différentes, ne sont pas internationales. Le résultat reste édifiant et je tiens à remercier les auteurs pour ce travail important qui montre une vraie volonté d’amélioration. La plupart de ces logiciels reposent sur peu ou pas de documentation de validation. En ce qui concerne la robustesse, c’est à dire dans les situations limites, les logiciels ne sont pas testées alors que le mode réel nous place souvent dans ces conditions limites où la rugosité ou la porosité des supports altèrent les formes et donc les calculs et, alors que les logiciels le prennent comme un acquis, il ne peut pas être vérifié que toutes les traces sur un même mur soient réellement sur un même plan ou que les traces se trouvent sur deux murs se trouvent bien sur deux plans orthogonaux. C’est pourquoi depuis bien longtemps, je conseille d’abandonner ces logiciels pour se concentrer sur l’étude des localisations des aires de convergences et à la dispersion des projections pour déterminer la position de la source de sang au moment de l’action violente déterminée.

EFFET DE LA TAILLE DU FIL SUR LA TRACE DE SANG SOUILLANT LE TEXTILE

Je me rappelle le propos d’un avocat au cours d’un de mes témoignages pendant un procès d’assises interpellant un de ses confrères en lui disant « Il y a certaines évidences qu’il est bon d’expliquer ». Et cette publication en est pour moi un exemple. Il est extrêmement pertinent de retrouver des traces de sang sur les vêtements portés par des personnes impliquées dans des faits délictueux ou criminels. Par contre, il est particulièrement ardu d’expliquer pourquoi ces traces souillent ce vêtement. Intuitivement, nous pouvons penser que de nombreux paramètres dont la porosité influent sur la forme et la taille des traces sur un vêtement rendant difficile voire impossible l’identification de la trace et donc son analyse. Et les auteurs de cet article (Journal of Forensic Science 2021 Jul, 66(4):1246-1256) renforce ce sentiment en concluant que toutes les traces de leur étude ont été grandement altérée en raison de l’absorption du tissu dont la vitesse et la la surface sont fonction de la taille du fil. C’est pourquoi je pense qu’il est extrêmement important de rechercher des traces de sang sur des vêtements mais qu’il faut rester très circonspect sur l’explication de leur présence sur ce tissu.

PROJECTIONS

Si je reste sceptique sur l’étude de traces de sang sur des vêtement voire très réticent lorsqu’il s’agit de projections, les auteurs nous apportent un renseignement important concernant la dispersion des projections résultantes d’une percussion selon leurs tailles (Experimental study of how far blood spatter stains on fabrics can be found from the blood source, and relevance to Crime Scene reconstruction, Experiments in Fluids 62, 87 (2021). Ils confirment que les traces les plus épaisses sont celles qui cheminent le plus loin en précisant que cette distance est d’environ 7m.

EXACTITUDE ET REPRODUCTIBILITÉ DES CONCLUSIONS DES MORPHOANALYSTES

Les auteurs de cette étude (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0379073821001766) analysent la situation en Morphoanalyse de traces de sang qui est inadmissible étant donné les enjeux.
J’ai eu la chance de la réviser et son sérieux m’a fait encourager sa publication et cela d’autant plus qu’ils pointent du doigts des problématiques contre lesquelles je me bats depuis des années..
Comme ils l’indiquent la base est la terminologie. Ne pas employer les mêmes termes d’un expert à l’autre démontre un manque de rigueur dans la discipline et conduit à des analyses différentes voire contradictoires.
J’ai fait parti du groupe qui a révisé les termes employés en Morphoanalyse de traces de sang. Nous avions alors dans les seuls Etats-Unis, 255 termes différents pour plus de 800 définitions.
La terminologie revue a été publiée en 2008, validée la même année par l’IABPA et je constate dans cette publication que certains ne l’emploient pas.

La base de cette discipline est l’identification et, cette étape également, doit progresser.
Le développement mais aussi l’emploi de méthodes graphiques assurent une identification robuste et donc des analyses qui peuvent être différentes mais plus contradictoires.
Depuis des années, je me bats pour que ma communauté de Morphoanalystes évoluent vers une identification objective. Si la majorité l’entend, peu sont ceux qui le font.
Dans le même objectif, j’encourage mes collègues à développer leurs outils dans un système Qualité ISO qui permet de vérifier à la fois l’impartialité de l’expert et l’existence d’une méthode démontrant à la fois sa robustesse, sa reproductibilité et sa répétabilité. Malheureusement, je n’ai pas vu dans l’étude menée ici, le point de vue des experts accrédités qui est pour moi une clef à la situation mise en exergue.

La formation est également un point important.
Auparavant très voire trop pratique, aujourd’hui la Physique et plus particulièrement la Mécanique des fluides prend sa place.
Certains voudraient que seuls ceux ayant une formation universitaire en MECAFLU soient experts.
Je pense que c’est une erreur. Un savant mélange de formations en Physique, en terrain et en Droit auxquelles s’ajoutent des compétences à l’oral et à l’écrit me semble plus pertinent.

Je suis désolé pour ce coup de gueule mais il est difficile de voir le mal que certains confrères peuvent faire à une activité pour laquelle je passe mon temps à expliquer qu’il est possible de développer une méthodologie robuste, reproductible et repétable.
N’oublions pas qu’en tant qu’expert nous participons à notre échelle à l’oeuvre de Justice sur des faits répréhensibles pour lesquels il existe une victime et dont une personne est accusée.
Et celle simple participation, si petite soit-elle, nous impose de remplir les missions données en démontrant à tout moment notre impartialité et notre méthodologie.

ECOUVILLON d’ADN

Les auteurs partagent avec nous le résultat de leurs études (Enhanced forensic DNA recovery with appropriate swabs and optimized swabbing technique, Forensic Science International: Genetics, online March 2021, 102491) indiquant la meilleur technique d’échantillonnage d’ADN de contact avec le type d’écouvillon adéquat. Ils mettent en avant une inclinaison de 60° de l’écouvillon lors du prélèvement réalisé en tournant l’écouvillon. EN ce qui concerne le bois, ils préconisent une humidification importante de l’écouvillon avant son emploi.

RÉTRO-PROJECTIONS

Si l’existence des rétro-projections est établie et leur mécanisme de création semble connu, peu d’informations nous permettent d’établir leur comportement. L’étudiant, auteur de ce mémoire de MASTER (Influence of muzzle gases on blood droplet backspatter – Iowa State University), propose des modélisations du comportement observé de ces rétro-projections sans oublier les effets des gaz dont l’action était au moins visible sur des vidéos haute vitesse accessibles sur le net. Cette étude permet de mieux comprendre une trace dont la seule présence sur un suspect est aujourd’hui extrêmement incriminante. Ce mémoire, dont l’intégralité ne sera disponible qu’en juillet 2021, devrait nous permettre de mieux expliquer la présence de ces traces sur un support étudié.

DATATION DES TRACES DE SANG

Les auteurs partagent le résultat de leurs travaux concernant la datation de traces de sang (A new forensic tool to date human blood pools, Scientific reports 10, N° 8598 (2020)). Se basant sur le phénomène d’évaporation qui se produit sur les traces de sang fraiches, ils concluent être capables de dater le dépôt de sang. Cependant, ces travaux ont été menés dans des conditions d’humidité et de température constantes et connues. Or dans une situation réelle, non seulement ces conditions sont inconnues et rien ne permet d’affirmer qu’elles sont constantes. Si nous pouvons les mesurer lors des investigations, elles ne restent valables que pour cet instant et rien ne dit qu’elles étaient les mêmes quelques minutes avant notre intervention. C’est pourquoi je dois indiquer que cette nouvelle méthode s’ajoute à d’autres déjà existantes et que, malheureusement, elle ne permet pas plus que les autres de résoudre la problématique de la datation des traces de sang dans une situation non contrôlée comme une scène de crime.

TRACES D’INSECTE SUR VÊTEMENTS

Comme les auteurs l’indiquent, les Traces d’insectes sont bien connues des morphoanalystes. Cependant, elles restent difficiles à identifier quelque soit le support étudié et nous n’avons qu’une vague idée de leur origine. Les travaux menés permettent de mieux appréhender l’origine de ces traces d’insectes et d’avoir quelques informations d’identification lorsqu’elles sont observées sur des vêtements (Characterization of Insect stains deposited by Calliphora vicia (Diptera:Calliphoridae) on shirt fabrics, Journal of Medical Entomology, Vol 57 (5), September 2020).

DATATION DES TRACES DE SANG

Estimer le temps de présence de traces de sang sur une scène de faits est un « Graal » dont de nombreuses équipes à travers le monde se sont emparées selon des méthodes très différentes. Cette équipe malaisienne met en avant la réflectance totale atténuée en spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier (ATR-FTIR) et la chimiométrie (Estimation of the age of bloodstains on soil matrices by ATR-FTIR spectroscopy and Chemometrics, nov 2019, International Journal of Innovative Technology and Exploring Engineering, Vol 9(1), pp 4750-4755). Sous ces noms barbares, se cache une association entre une technique de spectrographie infrarouge permettant d’identifier les liaisons chimiques de l’échantillon rapidement et sans l’altérer (souvenir de Fac.) avec des outils mathématiques et statistiques appliqués à des données chimiques. Malheureusement, comme TOUTES les autres techniques, elle demande de nouvelles recherches avant que l’on puisse envisager son utilisation sur des scènes réelles où les conditions de température, d’humidité, de lumière sont inconnues et probablement fluctuantes.

EXPÉRIENCE

Les auteurs de cet article (Journal of Forensic Sciences, janvier 2021) nous indique qu’une personne expérimentée commet moins d’erreur dans l’identification des modèles de traces de sang. Ils utilisent même des outils statiques pour établir cette évidence. Je n’ai lu que le résumé de l’article tant il me paraît bien plus important d’établir comment les techniciens, expérimentés ou non, identifient les modèles : quelle méthode, quels critères pour que l’on puisse à la fois comprendre et vérifier leur résultats. Cela est bien plus important et pourrait également répondre aux problématiques pertinentes soulevées par les autorités judiciaires de certains états américains. Le manque de méthode et donc de clarté de la méthode américaine couramment employée à travers le monde est une réelle problématique qui doit être corrigée. Je pense qu’une accréditation ISO encadrée répondrait bien mieux à cette situation que ce type d’article.

LOCALISATION D’UNE SOURCE DE SANG

Les auteurs partagent avec nous le résultat des tests de validation qu’ils ont menés sur leur logiciel AnTraGoS pour localiser une source de sang suite à des coups (Testing and validating AnTraGoS algorithms with impact beating spatters, 2020). L’équation bien connue des morphoanalystes où le sinus de l’angle d’impact est égal au ratio largeur/longueur de l’ellipse associée à la projection sanglante est affinée dans le cadre d’une approche statistique. Ce travail prenant en compte les incertitudes de calcul permet à AnTraGoS de donner des positions de la source qui sont robustes dans les trois dimensions. Même si aujourd’hui je préfère d’autres méthodes pour positionner une source de sang que le calcul, j’avoue que j’aimerais bien tester AnTraGoS.

IDENTIFICATION DU SANG

Les auteurs de cet article (Significance of Blood and its Identification: A Perspective in Forensic Investigation, Vighyan Varta, 2020, vol. 1(7), pp: 5-9) résument les deux étapes de l’identification de l’origine sanglante d’une trace. Cette situation amène régulièrement des confusions lors des procès. Comme l’indique les auteurs il existe deux types de tests, les présomptifs et ceux de confirmation. Les tests présomptifs sont très nombreux, certains produisent une couleur ( ex: verte pour la LeucoMalachite Verte, violet pour le LeucoCrystal Violet…), d’autres fluorescent comme la Fluorescéine ou produisent une lumière dit chemiuminescence comme le Bluestar. Cette liste loin d’être exhaustive a pour but d’orienter un prélèvement en indiquant la possible origine sanglante de la zone réagissant. Cela veut dire qu’une réaction positive à l’un de ces test ne permet pas de conclure que nous sommes face à une trace de sang. Seuls les tests de confirmation comme le Takayama Crystal Test et le Teichmann Crystal Test permettent de conclure dans ce sens, soit que nous sommes face à du sang.

ADN PHÉNOTYPAGE EN CRIMINALISTIQUE

Ce livre aborde la plus-value en criminalistique de l’étude des phénotypes de l’ADN. Il est vrai que les parties codantes de l’ADN informent sur la taille, la prédisposition à la calvitie masculine mais aussi sur les couleurs de l’iris, des cheveux et de la peau et potentiellement sur les traits du visage. Cependant, certaines de ces données peuvent être modifiées ou altérées faisant que ce que l’on voit (expression phénotypique) ne correspond plus à ce qui est codé génétiquement. Il en est ainsi de la couleur des cheveux, de celle de l’iris, des traits du visage et voire même de la couleur de la peau. Ainsi ces analyses comme toutes les analyses en Criminalistique restent une information et non la vérité. Cependant par leur nature, la source de ces informations soulève des barrières légales et éthiques que les auteurs de ce chapitre (Forensic DNA Phenotyping: Principles, applications and advancements, 2020, chapter Forensic DNA Phenotyping pp. 547-559) se proposent de solutionner par un méthodologie appropriée et réglementée.

MORPHOANALYSE DE TRACES DE SANG

Dans sa présentation (Manchas de sangre y sus soportes. Cambios morfológicos de los patrones, Gaceta Internacional de Ciencias Forenses, 35, Abril-Junio 2020) l’auteur donne des informations générales et objectives sur la Morphoanalyse des traces de sang. Il indique les buts de cette discipline tout en précisant ses limites et les difficultés d’analyse en s’appuyant sur son étude de l’existence d’une trace passive sur différents supports.

CALCUL DES TRAJECTOIRES A PARTIR DE TRACES DE SANG SUR DES VÊTEMENTS

L’étudiant ayant conduit ces travaux de master 2 (The Wicking of Blood in Fabrics and the Effect It Has on the Angle of Impact, Master’s Thesis, University of Central Oklahoma Forensic Science Institute, Spring 2020, Proquest 27832117) conclut que les méthodes de calcul employées sur des surfaces douces et non poreuses sont également valables sur des vêtements, n’entraînant jamais plus que 5° d’erreur. Si ce travail peut apporter une information, il ne résout en rien la problématique réelle du calcul de trajectoires sur des vêtements. Ce travail permet donc de calculer une trajectoire mais comment peut-on connaître la position exacte du vêtement pour établir où cette trajectoire nous amène. Il faudrait connaître avec exactitude la position de la partie de corps couverte mais aussi comme le vêtement était porté, relevé, tourné… Et si le vêtement n’est pas porté qu’elle était son exacte position. C’est cette problématique qui pour moi est insoluble qui conduit à rendre caduc tout calcul de trajectoires de traces de sang sur les vêtements.

CRÉATION D’UNE TRACE DE SANG SUR UN VÊTEMENT

Les auteurs partagent avec nous leurs travaux concernant l’étude fondamentale de la formation d’une trace de sang passive sur un tissu (Fundamental Study of Porcine Drip Bloodstains on Fabrics: blood droplet impact and wicking dynamics, Forensic Science International 25 nov 2020). Ils déterminent que les processus d’impact et d’imprégnation sont classés en quatre étapes qu’ils nomment: 1. impact initial, 2. absorption initiale, 3. première imprégnation, 4. deuxième imprégnation. Ils concluent que la taille de la trace dépend des deux étapes d’imprégnation, utilisant même le terme altération. Cette étude d’un intérêt intellectuel réel confirme mon inclination à être extrêmement prudent dans l’étude des vêtements ensanglantés sans étude de la scène du crime. En fait, la morphoanalyse des traces de sang est basée sur l’observation de critères morphologiques tels que la taille, la forme et autres et ces deux premiers critères sont modifiés par la capacité d’absorption du tissu. Ce qui rend difficile de conclure sur les mécanismes créant des traces étudiées sur des vêtements.

IDENTIFICATIONS DES FLUIDES CORPORELS

Faisant suite aux travaux de Muro et al. (Forensic Chem 2016, 1, 31), les auteurs ont développé un modèle d’identification des traces d’urine par RAMAN s’ajoutant aux modèles déjà existants concernant le sang, la salive, le sperme, la sueur, les sécrétions vaginales (An universal test for the forensic Identification of all main body fluids including Urine, Forensic Chemistry, online may 2020). Leurs travaux permettent donc d’avoir une technique robuste, non destructive, d’identification des fluides corporels. La problématique reste que le RAMAN est une méthode de spectroscopie nécessitant une plateforme lourde. Quand aurons-nous une méthode, universelle comme celle-ci, mais utilisable sur le terrain ?

DATATION DES TRACES DE SANG

Les deux auteurs nord-américains nous proposent un récapitulatif exhaustif des méthodes de datation de traces de sang retrouvées sur les scènes d’investigation depuis 1907 (Crime clock – Analytical studies for approximating time since deposition of bloodstains, Forensic Chemistry, vol 19, June 2020). Ce récapitulatif montre qu’aujourd’hui, quel que soit la méthode développée comme la dégradation de l’hémoglobine, l’emploi du RAMAN ou plus récemment des smartphones, aucune ne permet de répondre à cette question cruciale : depuis combien de temps le sang est présent sur le support étudié ?

RÉTRO-PROJECTIONS

Si les rétro-projections sont bien connues de la communauté des Morphoanalystes de traces de sang, il en est tout autrement du phénomène qui les créée.En 2012, Aurélien Rubio, un de mes étudiants, avait pour mission d’étudier ce phénomène. Son étude a conduit à la rédaction de l’article « Backspatter simulation: comparison of a basic sponge and a complex model » (Journal of Forensic Identification 64 (3), 2014, pp. 285-303) et à cette présentation (https://prezi.com/kftlxq46ajir/backspatter-phenomenon-iai/) que j’ai faite devant l’IAI (2013) et l’IABPA Europe (2013).

DE LA GOUTTE À LA TRACE

Notre métier est la Criminalistique, nous appliquons donc des techniques à des indices pour déterminer la nature des faits et en identifier les protagonistes. En ce qui concerne la Morphoanalyse des traces de sang, son but est de faire « parler » les critères morphologiques des traces de sang pour déterminer ce qui a pu les produire. Pendant des années, les Morpho ont travaillé de façon empirique, ignorant les phénomènes en action tout en arrivant à des conclusions correctes le plus souvent. Aujourd’hui, il me parait indispensable de prendre connaissance de travaux de mécanique des fluides permettant de mieux comprendre les phénomènes en action. Si mon ouvrage reste une approche simple (Morphonalyse de traces de sang – Approche méthodique, 2019), la thèse de Natalia Kabaliuk (Dynamics of Blood drop formation and flight, New-Zealand, 2014) et les publications de A.L. Yarin (Drop impact Dynamics:splashing, spreading, receding, bouncing…, 2006), M. Bussmann & al (Modeling the splash of a Droplet impacting a solid surface, 2000) et récemment de M. Qin (Sub-patterns of tain sheet splash on a smooth surface, 2020) permettent d’approcher au plus près les forces en action créant la goutte et ensuite la trace.

L’ERREUR EN EXPERTISE JUDICIARE

Le livre « Mistakes, errors and failures across Culture » présente dans sa partie VI un chapitre sur l’erreur en criminalistique
Errors and Failures in Forensic practice,  In: Vanderheiden E., Mayer CH. (eds) Mistakes, Errors and Failures across Cultures. Springer, Cham, Online ISBN 978-3-030-35574-6
Son auteur pose une situation réelle dont les conséquences peuvent être désastreuse pour le procès pénal. C’est pourquoi la lecture de ce chapitre permettra certainement de vérifier nos situations personnelles et de s’amender si nécessaire pour continuer à servir au mieux la Justice.

TAILLE ET VITESSE DES PROJECTIONS

Les auteurs partagent avec nous leurs observations quant à la taille et à la vitesse de projections suite à un coup mais également suite à un tir balistique (22mm).
Connecting In-flight drop measurements to blood spatter, 2020
Si ces données peuvent être pertinentes pour estimer les trajectoires des projections suite à une plaie contuse, elles sont insuffisantes en ce qui concerne la plaie balistique. En effet, les rétro-projections ne se résument pas aux projections issues de la pénétration du projectile. D’autres projections sont produites ensuite en réponse au phénomène de cavitation produit sur les organes par le projectile et c’est essentiellement ces dernières qui sont observées par les Morphonalystes. C’est pourquoi du sang « enfermé » dans un cylindre n’est pas suffisant pour observer toute la complexité des rétro-projections.

CALCUL DE L’AIRE D’ORIGINE AVEC FARO ZONE 3D

Les auteurs utilisent l’outil FARO Zone 3D pour calculer l’aire d’origine sur des papiers peints variés (Accuracy of area of origin analysis on textured, wallpaper surfaces, JBPA, 35 (1), 2020).
Cet outil comme BackTracks Suite®, HemoSpat® et toutes leurs variantes produit des trajectoires rectilignes pour les projections étudiées alors que les réelles trajectoires sont paraboliques. Cette extrapolation est correcte pour une vue aérienne qui permet le calcul de (0x) et (Oy). Elle n’est cependant plus possible pour une vue latérale ou arrière qui, elles, permettent le calcul de (Oz), la hauteur. Cette première erreur explique que dans le cas pratique présenté, pour une distance annoncée que de 45cm, nous avons déjà des erreurs de 7,10 à 15,49cm pour la Hauteur.Dans le même temps, ces outils posent tous comme hypothèse que les surfaces souillées sont parfaitement planes, parfaitement verticales et horizontales et qu’un angle de 90° existe entre ces surfaces. Hypothèse qui n’est jamais vérifiée par les techniciens et qui me semble même invérifiable sur le terrain. Pourtant si cette hypothèse s’avère incorrect (ce qui est fréquent), la localisation pourrait être tout autre sans que l’on soit capable de la calculer puisque nous n’avons pas d’information sur la véritable situation des surfaces souillées. C’est pourquoi l’apparente précision que pourrait donner ces outils incluant FARO Zone 3D me semble réellement dangereuse. Même si elles sont plus artisanales, des méthodes visuelles et utilisées in-situ me paraissent bien plus précises pour le calcul de la Hauteur (Oz) qui reste la donnée la plus importante pour la Justice.

TRACES DE SANG ET INFRA-ROUGE

Les auteurs confirment par leur étude que l’Infra-Rouge est la meilleure méthode pour retrouver des traces de sang et cela sur des tissus très variés
A study of the mid-infrared emissivity of dried blood on fabrics, Forensic Chemistry, march 2020.

VISUALISATION DES EMPREINTES DIGITALES LATENTES

Les auteurs font un état des lieux des techniques de mise en évidence des empreintes digitales latentes. Très pédagogique, cet article (Latent Fingerprint enhancement techniques: a review, Journal of Chemical reviews, 2020, 2 (1), pp 40-56) explique la mise en oeuvre des techniques chimiques mais aussi ce qu’est une empreinte digitale. Ce travail de revue permet donc aux non spécialistes d’appréhender la mise en évidence chimique des empreintes digitales et les perspectives en nano-technologie.

LES EMPREINTES SUR LA PEAU

Support difficile, la peau reste néanmoins un support que l’on veut étudier pour identifier rapidement qui a pu être en relation avec la victime. Diverses méthodes de mise en évidence d’empreintes digitales sur la peau existent mais restent peu utilisées. Les auteurs (Latent fingerprint on Human Skin: a silent diagnosis, Journal of Forensic Science & Criminology, 2019, vol 7(2): 205) en font un état des lieux et mettent en avant le Cyanoacrylate et le Ruthenium tetroxide (RTX). Ils font également état de difficultés liées au délai entre le dépôt et sa recherche sans oublier les actions de la décomposition du corps, des conditions météorologiques…

L’IMPARTIALITÉ DANS L’EXPERTISE SELON ISO

Les auteurs développent les outils permettant d’intégrer l’impartialité exigée depuis longtemps par la norme ISO 17020 et devis plus récemment par la norme ISO 17025. Cette exigence d’impartialité et d’indépendance comme l’accréditation de nos méthodes par ISO sont d’une importance cruciale pour démontrer la structure de travail de l’expert. Comme ils le concluent cette démonstration n’est pas simple mais pas monumentale. C’est pourquoi je vous invite à prendre connaissance de leur publication
(ISO Standards addressing issues of Bias and impartiality in Forensic work, Journal of Forensic Sciences, dec. 2019 ).
Et j’espère que le plus rapidement possible, les acteurs du procès pénal seront attentifs aux accréditations de l’expert voire les exigeront.

LES TECHNICIENS D’IDENTITÉ JUDICIAIRE

Si l’auteur de cette étude se concentre sur la province du Québec au Canada, les compétences attendues s’appliquent à tous les techniciens quel que soit leur pays d’origine. En effet, les investigations menées sur la scène de crime où qu’elle se trouve, doivent respecter les règles procédurales locales et découvrir les traces matérielles qui permettront d’apprécier le déroulement des faits et d’en découvrir les protagonistes
(La criminologie de l’information : état des lieux et perspectives, vol 52 (2), sept 2019:
pp193-217).

DÉTECTION DE SANG SUR DES SURFACES SOMBRES

Les auteurs australiens comparent le Luminol, le LCV, le TMB et le COMBUR Test pour retrouver des traces de sang dilué au 1/100 sur différentes surfaces sombres jusqu’à 8h après le dépôt. Le Luminol s’avère être le meilleur produit pour à la fois retrouver les traces et permette l’étude de leur forme
A comparison of four presumptive tests for the detection of blood on dark materials,
(Journal of Forensic Sciences, 2019).
Cependant si le Luminol est mis en avant, aucune information n’est donnée sur le mélange réactionnel utilisé.

LA PCR POUR DATER LES TRACES DE SANG

Dans le cadre de son mémoire de Master, l’auteur montre que la ddPCR (droplet digital PCR) ne permet pas de dater les traces de sang en raison principalement de la méthode utilisée. Cependant l’auteur reste convaincu que l’étude des taux de dégradation des ARN reste valable et qu’il faudrait plutôt utiliser la qPCR (qualitative PCR).
Estimating the Age of a bloodstain using droplet digital PCR
(Thesis submitted at West Virginia University, 2019).

ÉVITER LES BIAIS

Dans le cadre d’un projet de recherche du département de Justice américain, l’auteur présente trois approches pour éviter de polluer d’informations contextuelles celui qui mène l’expertise
Developing effective methods for addressing contextuel bias in forensic Science
(2019).

EMPREINTES DIGITALES

Les auteurs nous présentent un état des lieux de la plus ancienne discipline de criminalistique
GJRA, vol 8 (1), 2019, pp 22-23
Sa lecture permet la découverte de l’identification par les empreintes digitales, seule technique qui aujourd’hui permet de différencier chaque individu incluant les vrais jumeaux.

 

RECHERCHE DE SANG APRÈS UN FEU

Merci aux auteurs de nous démontrer qu’il faut toujours être positif. Il n’est pas rare que des lieux des faits soient incendiés pour effacer toutes les traces. Les auteurs démontrent que même après une exposition à 1000°, il est possible de retrouver des traces de sang avec du Luminol et surtout d’en extraire un profil ADN complet. Résultat qu’ils ont obtenus pour 60% de leurs échantillons.
Detection of blood and DNA traces after thermal exposure
(International Journal of Legal Medicine, 2017)

TEMPS NÉCESSAIRE POUR UN ADN DE CONTACT

Les auteurs ont étudié le temps de port nécessaire d’un vêtement pour qu’un ADN de contact soit retrouvé. Ils estiment ce temps à seulement 2 secondes pour obtenir un profil complet du porteur. A ce résultat s’ajoutent l’étude de 3 méthodes d’échantillonage et comment faire cet échantillonage
Scientific Reports 9, 2019, 9542.

UTILISATION DES LOGICIELS FARO

Les auteurs comparent le dernier logiciel proposé par FARO pour étudier la localisation des sources de sang.
Forensic Science International, vol 301, 2019, pp. 166-173.
Il faut déjà prendre en compte qu’au moins un des auteurs est lié à la société commerciale FARO. Ensuite, si ces outils permettent de calculer précisément une distance par rapport à un mur, qu’en est-il de la hauteur ? Hors c’est cette dernière dimension qui reste à mon avis la plus importante à estimer dans le cadre de poursuites pénales et l’on sait depuis longtemps que la méthode mathématique employée par ces outils ne permet pas de donner une valeur précise de la Hauteur.

IDENTIFICATION DES TRACES D’INSECTES

Les artéfacts causés par les diptères nécrophages peuvent conduire à des erreurs d’analyse des faits qui ont pu se dérouler sur les lieux. C’est pourquoi le test de confirmaiton développé par les auteurs de cet article apporte une véritable plus value. Ce test se base sur la détection de cathepsin D présente dans les sucs digetsives des diptères.
Forensic Science International: Synergy, vol. 1, 2019, pp. 1-10.

MODÉLISATION 3D PAR CAO

La modélisation 3D par CAO permet de se déplacer dans les lieux en toute liberté. La prise en mains pour s’y déplacer est intuitive et se base sur l’emploi des flèches du clavier. L’insertion d’informations est infinie et permet d’avoir une approche simple et complète du lieu de découverte de tous les indices, des résultats de leurs analyses et même d’une remise en situation des conclusions concernant les faits.

INTÉGRITÉ DE L’EXPERT

Cet article me fait penser à la fameuse phrase de Talleyrand : « Si cela va sans le dire, cela ira encore mieux en le disant ». En effet, l’intégrité de l’expert est une évidence mais qu’il peut être nécessaire de rappeler. C’est ce que font les auteurs de cet article en donnant également des clefs permettant d’éviter les conflits d’intérêts.
Scientific integrity in the forensic sciences: Consumerism, conflicts of interest, and transparency,
Science and Justice, 2019.

LES RÉSIDUS DE TIR

Connu depuis fort longtemps, l’emploi et l’interprétation des résultats de résidus de tir peut parfois porter à confusion. Les auteurs nous propose une revue complète de cet indice. Après l’avoir défini, ils présentent comment l’interpréter et quelles en sont les limites.
Understanding Gunshot Residue Evidence and its role in Forensic Science,
The American Journal of Forensic Medicine and Pathology, 2019.

TEXTILES ENSANGLANTÉS LAVÉS…

Les auteurs confirment que le lavage de textiles en coton ou polyester ensanglantés n’oblitèrent pas la recherche de sang sur ceux-ci. Ils ont étudiés tout à la fois les effets du temps de séchage avant lavage, les différents programmes de la machine à laver, les différents détergents utilisés et même la température de séchage. Ils ont obtenus des résultats positifs avec l’emploi de solution Luminol ou COMBUR et même un profil génétique dans 28% de ces cas positifs. Ce qui me fait répéter que la première qualité d’une personne travaillant en Criminalistique est l’optimisme !
Detectability of bloodstains after machine washing
International Journal of Legal Medicine, online 21 juillet 2018

L’EXPERT, EST-IL SCIENTIFIQUE ?

Après avoir démontré que les normes scientifiques d’évaluation ne sont pas adaptées à la criminalistique, les auteurs citent quelques principes qui me semblent indispensables chez tous les experts. Ils mettent en avant un niveau de compétence minimum, une capacité de remise en question et savoir exprimer avec conviction ses analyses.
Are Forensic Scientists Experts?
Journal of Applied Research in Memory and Cognition, Vol 7 (2), 2018, pp. 199-208

PHYSIQUES DE CRÉATION DU MODÈLE D’ÉJECTION

Les auteurs décrivent les lois de Physiques qui s’appliquent au déplacement de traces de sang lors de la manipulation d’un objet ensanglanté créant alors le Modèle d’éjection bien connu de tous les Morphoanalystes. Travaux qui confirment que l’action principale de la Force centrifuge conduit à ce que le manipulateur soit peu voire pas ensanglanté suite aux mouvements réalisés. Je détiens d’ailleurs le PDF de cet article.
The Dynamics of Blood Drop Release from Swinging Objects in the Creation of Cast‐off Bloodstain Patterns
Journal of Forensic Sciences, 2018, online juillet 2018)

L’EXPERTISE DANS LE PROCÈS PÉNAL

L’auteur des réflexions sur la place de l’expertise judiciaire dans le procès pénal dans les systèmes contradictoire et inquisitoire met en avant le système de l’Europe continentale. Il module son avis en pointant du doigt les rapports trop étroits pouvant exister entre le Parquet et les experts, l’absence des parties à tous les stades de l’enquête et l’impossibilité de réaliser une contre-expertise dans certaines disciplines comme souvent en Génétique. Il soulève également l’indépendance institutionnelle que doivent présenter les centres de Criminalistique et qui n’est pas assurée dans les laboratoires d’Etat à travers le Monde. Il cite l’IPSC de l’Université de Lausanne comme un des seuls centres répondant à cette exigence d’autonomie.
De l’expertise judiciaire dans le cadre du procès criminel et de la recherche de la vérité : quelques réflexions
Revue de Droit Université de Sherbrooke, 1996-1977, vol 27 (1-2), 47 pages)

IDENTIFICATION OBJECTIVE DES MODÈLES DE TRACES DE SANG

Je suis heureux de voir que certains même s’il s’agit d’abord d’universitaires et non de praticiens de terrain mettent en avant la nécessité d’une méthode objective voire automatique d’identification des modèles de traces de sang. Ils la développent sur les modèles d’impact ou d’éjection qui sont composés tous les deux de projections. C’est dès 2006 que je mettais en avant que ces modèles se différencient principalement par la distribution des traces de sang, convergentes pour le modèle d’impact et linéaire pour le modèle d’éjection. Et depuis bientôt 10 ans j’emploie et enseigne ma clef d’identification, méthode objective d’identification des traces de sang déjà bien connue dans les Mondes Animal et Végétal.
An automated approach to the classification of impact spatter and cast-off bloodstain patterns 
Forensic science Inernational, 2018, 289, pp 310-319)

LA PRISE DE DÉCISION DE L’EXPERT

Les auteurs s’intéressent aux limites et aux vulnérabilités de la prise de décision dans des conditions importantes d’incertitude. Mettant en avant les biais émotionnels et cognitifs, ils développent l’influence qu’ ils peuvent avoir sur la fiabilité des résultats en Criminalistique. Ils indiquent enfin qu’une base scientifique serait utile pour déterminer la valeur des preuves et donc des analyses criminalistiques.
Examining the Role of Science in the Courtroom: Admissibility and reliability of forensic science
Albany law review, 2018).

SANG MENSTRUEL / SANG PÉRIPHÉRIQUE

Les auteurs me rappellent une affaire dans laquelle je suis intervenu et pour laquelle être capable de différencier le sang menstruel du sang périphérique. Ils proposent le test TEICHMANN. Ce test est déjà bien connu dans notre milieu comme test de confirmation de l’origine sanguine de l’échantillon, il donnerait un résultat négatif pour le sang menstruel. Si ce résultat est confirmé, la différenciation deviendrait très simple.
Detection and comparaison of normal and menstruel Blood sangles found at crime scene
International Journal of Current research in Life Sciences, 2018, vol 07 (06), pp2233-2236)

IDENTIFICATION DE 6 FLUIDES BIOLOGIQUES

Les auteurs de cet article nous montrent tout l’intérêt du ParaDNA Body Fluid ID Test. Il permet d’identifier la nature de six types de traces biologiques: le fluide vaginal, le fluide séminal, le sperme, la salive le sang menstruel et le sang du système circulatoire et cela en 90 minutes précisent-ils !
Developmental Validation of the ParaDNA® Body Fluid ID System – A rapid multiplex mRNA-profiling system for the forensic identification of body fluids
(Forensic Science International: Genetics, online 23 août 2018)

CACHER LES TRACES DE SANG

Les auteurs nous démontrent qu’il faut toujours y croire. En effet, malgré des murs replâtrés et repeints jusque 6 fois, il est possible de retrouver des traces de sang. Pour cela ils mettent en avant une préparation de la zone à traiter en l’humidifiant avant l’emploi d’une solution Luminol. Ils ont même obtenu des profils ADN dans 74% des cas après cette action préparatoire.
Detectability, visualization, and DNA analysis of bloodstains after repainting the walls
(International Journal of Légal Medicine 2018, pp1-10)

PERCEPTION DE L’EXPERT PAR LE JURY

Les auteurs américains et anglais nous confirment que la crédibilité de l’expert aux yeux des jurés tient tout autant au comportement et au ton employé par celui-ci qu’à sa formation et la démonstration scientifique de ses résultats.
Jurors’ perceptions of forensic science expert witnesses: Experience, qualifications, testimony style and credibility
(Forensic Science International, online 9 août 2018).

DIFFÉRENTIATION DE JUMEAUX MONOZYGOTES AVEC LEUR SALIVE

Les travaux de cette équipe néerlandaise ont déjà permis de différencier des vrais jumeaux. Aujourd’hui ils montrent que l’on peut envisager de les différencier sur leur salive récoltée par écouvillon ou sur une mégot de cigarette.
Investigating the Epigenetic Discrimination of Identical Twins Using Buccal Swabs, Saliva, and Cigarette Butts in the Forensic Setting (May 2018)

PERSISTANCE DU SPERME AUX LAVAGES

L’étude menée par cette équipe australienne montre qu’il est possible de retrouver sur des vêtements souillés, des spermatozoïdes su et cela malgré 6 lavages.
A pilot study: The effects of repeat washing and fabric type on the detection of seminal fluid and spermatozoa (Forensic Science International, August 2018, Vol 289: pp. 51-56)

DÉGRADATION DES PREUVES SANGLANTES

Nous entendons depuis déjà longtemps pourquoi il faut laisser sécher les indices sanglants, qu’il ne faut pas les conserver dans des sacs en plastique. Les auteurs nous expliquent pourquoi et proposent les meilleures attitudes à avoir selon la nature du support ensanglanté.
Medecine Science International Medical Journal (2018)

DÉTERMINATION D’UNE INTERACTION SANGLANTE

Ma méthodologie prévoit que pour déterminer une chronologie entre deux séquences sanglantes, il me faut trouver au moins une interaction entre des traces de chacune des séquences. Les auteurs nous proposent une aide non négligeable pour déterminer le sens de l’interaction entre une trace passive et un transfert par contact.
Visual characteristics for sequencing of overlapping bloodstain patterns
(Forensic Science International, mars 2018)

IDENTIFICATION SANGUINE DE TRACES FINES

Il est fréquent que les techniciens ne puissent pas vérifier in situ la nature sanguine d’une trace car celle-ci est petite et que l’on ne veut pas perdre la possibilité d’extraire un ADN. Les auteurs nous proposent un test sous la forme d’une bandelette pour prélever la trace. Ils utilisent ensuite de l’imagerie hypespectrale qui permet une identification sans contact. Ce qui n’altère pas une recherche ADN par la suite s’il s’agit de sang.
The application of near-infrared reflectance hyperspectral imaging for the detection and extraction of bloodstains
(Cluster Computing, feb. 2018: pp. 1-9).

CYANOACRILATE ET ADN DE CONTACT

Malgré les informations fournies par les fournisseurs le PolyCyano UV (Foster + Freeman Ltd) comme le Lumicyano™ (Crime Science technology) ne sont pas sans effet sur l’ADN de contact. Ils peuvent causer l’un comme l’autre des pertes de fragments importants empêchant la détermination d’un profil ADN complet.
Impact of One-Step Luminescent Cyanoacrylate Treatment on Subsequent DNA Analysis 
(Forensic Science International, feb 2018).

DÉTERMINATION DE L’ÂGE

Les auteurs nous présentent une méthode de détermination de l’âge dans la tranche sensible des 11-21 ans basée sur la calcification des têtes des os longs au niveau des genoux et chevilles.
Estimation of Age Group (11–21 Years) By Roentgenologic Study of Epiphyseal Fusion of Long Bones At Knee And Ankle Joints
(Journal of Punjab Academy of Forensic Medicine & Toxicology: Vol 17(2), 2017, pp. 80-86).

MÉTHODOLOGIE EN MORPHOANALYSE DE TRACES DE SANG

Je suis heureux de lire chez des collègues, même plus universitaires que de terrain, la méthodologie que je défends depuis plus de 10 ans. Ainsi, il est enfin reconnu en Nouvelle Zélande que l’accès aux données d’enquête doit être limité au stricte nécessaire et que celui qui vérifie les résultats ignore tout de l’enquête. Et cette organisation du travail n’est pas gourmande en personnel, en temps et en moyens financier.
Contextual information management: An example of independent-checking in the review of laboratory-based bloodstain pattern analysis
(Science & Justice, 2018).

DÉPLACEMENT HORIZONTAL D’UNE PROJECTION

Si cela peut paraître abstrait pour certains, savoir sur quelle distance se déplace horizontalement une trace de sang suite à une percussion est une information primordiale pour connaître la position de la victime lors de cet évènement. Ainsi les travaux menés par Gareth Liew, pour sa thèse, ont une application pratique immédiate.
Determining the furthest distance travelled horizontally by impact spatter blood drop
Masters by Coursework thesis, Murdoch University, 2017).

MÉTHODOLOGIE EN MORPHOANALYSE DE TRACES DE SANG

Je suis heureux de lire que je ne suis plus le seul à prôner une méthodologie organisée autour de deux thèmes, Identification et Analyse qui se succèdent pour rendre les conclusions des expertises les plus objectives possibles.
Journal of Forensic Sciences 63 (1), 
p. 341, 2018.
Cette organisation m’a permis l’accréditation ISO 17020 en 2014 qu’aucun autre n’a encore obtenu.

 

EMPREINTES DIGITALES SUR DES COUTEAUX LAVÉS

Le travail de thèse réalisé montre qu’il est possible de retrouver des empreintes digitales sur des couteaux de cuisine qui ont été lavés au lave-vaiselle et met en avant les techniques qu’il est bon d’employer selon les cas.
The enhancement of fingerprints on kitchen knives that have been through a wash cycle in the dishwater
(N. Juriansz, 2017)

MÉTHODES D’EXTRACTION DU SPERME D’UN MÉLANGE CELLULAIRE

Cette thèse permet de faire un état des lieux des différentes méthodes d’extraction de cellules spermatiques d’un mélange cellulaire.
Forensic techniques for the isolation of sperm cells from mixed cell fractions
(A review, Murdoch University)

EMPREINTES SUR LES FRUITS ET LÉGUMES

Aujourd’hui il est possible de mettre en évidence des empreintes digitales sur des fruits (pomme, tomate) et végétaux (oignons, pomme de terre) avec au moins trois types de poudres incluant la simple poudre noire. Si l’on excepte la tomate, cette mise en évidence reste possible au moins 2 semaines après le dépôt.
The Visualization of latent fingerprints on fruits and vegetables
Journal of Emerging Forensic Sciences Research Vol 2 (2)).

ADN DU PORTEUR

Il est fréquent que l’individu identifié comme porteur indique avoir prêté son vêtement à un autre et que ce dernier n’y a pas laissé son ADN. Les auteurs nous permettent d’avancer dans cet épineux problème de la détermination du porteur de vêtement au travers de l’ADN au travers d’expérience incluant jusqu’à trois porteurs. Et comme ils le concluent il est excessivement rare qu’on ne retrouve pas l’ADN d’un porteur, même si le port du vêtement a été bref, 10min par exemple.
Impact of several wearers on the persistence of DNA on clothes—a study with experimental scenarios
(International Journal of Legal Medicine, NOv. 2017: pp1-7)

LE SANG SUR LES VÊTEMENTS

Depuis quelques années, différents auteurs se concentrent sur l’étude des traces sur les vêtements, démontrant que l’altération par le tissu de ces traces les rendent difficilement interprétables (ce que nous savions déjà par des publications anciennes: BRIGGS-1978 KARGER-1998, SLEMKO, 2003). L’opiniâtreté humaine fait qu’ils continuent leurs études sans pour cela résoudre le réel problème de la nature du tissu qui détériore le contour de la trace et sans répondre aux questions, le vêtement était-il porté ? si oui, par un spectateur ou un agresseur ? Et surtout en ne prenant pas en compte que le morphoanalyste étudiera plus sérieusement les traces qui souillent les parois voisines des protagonistes éventuellement souillés.
Chapter Seven – Forensic Interpretation of Bloodstains on Fabrics
(Forensic Textile Science, 2017 : pp127-167)

CRÉATION DE TRACES PAR UNE MOUCHE

Il est connu que les mouches des premières escouades peuvent créer des traces de sang. Celles-ci conduisent à des erreurs d’interprétations si le morphoanalyste n’est pas sensible à ce type d’artéfact. Les auteurs nous proposent d’observer les résultats de la mouche Lucilia cuprina dans une maison où du sang humain est disponible.
Location of Artifacts Deposited by the Blow Fly Lucilia cuprina After Feeding on Human Blood at Simulated Indoor Crime Scenes
(Journal of Forensic Sciences, Nov 2017).

LE BIAIS COGNITIF

La possibilité pour l’expert d’être biaisé dans le rendu de ces résultats est une possibilité qui me préoccupe depuis des années et qui m’a conduit à développer des méthodes en lien avec cette perspective. C’est pourquoi je ne pouvais que me réjouir des travaux des auteurs qui nous démontrent au travers de 403 experts de 21 pays que le biais n’est pas suffisamment pris en compte.
Cognitive Bias and Blindness: A Global Survey of Forensic Science Examiners
(Journal of Applied Research in Memory and Cognition, Nov. 2017)

ARTEMISININ-SMARTPHONE POUR DÉTECTER LES TRACES DE SANG LATENTES

Les travaux menés montrent que remplacer le Luminol par de l’Artimisinin réduit le nombre de faux-positif tout en gardant un seuil de sensibilité de 100000 et la réalisation d’une documentation photo par smartPhone.
Artemisinin-luminol chemiluminescence for forensic blood- stain detection using smart phone as detector
(Analytical Chemistry, May 2017)

UTILISATION DE LA FLUORESCENCE PAR RAYONS X

Les auteurs introduisent l’emploi de la fluorescence par rayons X (MA-XRF) pour la détection de traces humaines et de résidus de tir sur de larges surfaces comme un vêtement complet ou un mur. Cette technique permet également en haute résolution de donner l’ordre des tirs avec des munitions différentes. Les rayons X permettent également de retrouver une signature d’impact même recouvert par de multiples couches de papiers-peint ou par du sang.
Large area imaging of forensic evidence with MA-XRF
 (Scientific Reports 7, Article number: 15056, 2017)

SEUIL DE SENSIBILITÉ DU LUMINOL

Les auteurs ont calculé à 200 000 le seuil de détection du Luminol pour le sang présent sur du coton. Au delà de ce résultat, ils proposent une technique de détermination des seuils de sensibilité pour l’ensemble des produits utilisés dans la détection des traces de sang.

A quantitative method for determining a representative detection limit of the forensic luminol test for latent bloodstains
(Forensic Science International, Vol 278, Sept. 2017: pp. 396-403)

DATATION DES TRACES DE SANG MÉTHODE RAMAN

Ce travail montre l’efficacité de l’utilisation de la spectroscopie Raman pour analyser de manière non destructive les traces de sang, mettant en avant des changements dans le temps spécifiques jusqu’à deux ans. Les changements observés dans les spectres au cours du temps étaient compatibles avec les processus biochimiques connus qui se produisent lorsque le sang vieillit naturellement, et ces variations étaient suffisantes pour permettre la différenciation et les prédictions du temps depuis le dépôt jusque 2 ans avec une précision globale de ~70%.
Predicting the time of the crime: Bloodstain aging estimation for up to two years
(Forensic Chemistry, Vol 5, Sept 2017: pp 1-7)

DÉTERMINATION DE L’ÂGE EN FONCTION DU SANG

Si le niveau de méthylation des gènes est fonction de l’âge de la personne, les auteurs montrent qu’à partir de traces de sang, ils ont identifié le niveau de méthylation de gènes choisis et ainsi déterminé l’âge de la personne avec une erreur maximum de 6 ans et cela sur un panel de 82 femmes âgées de 18 à 91 ans.
Methylation Status and Human Age at ree Autosomal Loci: A New Forensic Pro ling Tool
 (Journal of Forensic and Crime Studies, Nov 2017, Vol 1 (1))

MODÉLISATION DES RÉTRO PROJECTIONS

Un modèle théorique décrivant la répartition des éclaboussures de sang résultant d’une balle contondante est proposé sur la base de l’instabilité de Rayleigh-Taylor (responsable des tailles de gouttes de sang générées et de leur vitesse initiale) et des effets de la pesanteur et de la friction. Aujourd’hui, ce modèle est théorique, mais je connais suffisamment Daniel ATTINGER pour savoir son envie de découvrir un modèle applicable dans le monde réel.
Hydrodynamics of back spatter by blunt bullet gunshot with a link to bloodstain pattern analysis
 (Physical Review Fluids 2, July 2017)

IDENTIFICATION SANG MENSTRUEL

L’agression sexuelle est une atteinte grave et l’identification des liquides corporels liés à l’activité sexuelle est importante. Si des tests fiables pour la détection du sperme et de la salive existent, la détection d’autres fluides corporels, tels que les fluides vaginaux ou menstruels, est plus difficile. Les auteurs nous exposent la validation d’un test immunochromatographique qui permet une telle discrimination, le test SERATEC PMB, et ses résultats dans des cas réels. Les résultats montrent que ce test est un réel progrès dans l’analyse et l’interprétation des indices issues d’agressions sexuelles.
Forensic differentiation between peripheral and menstrual blood in cases of alleged sexual assault—validating an immunochromatographic multiplex assay for simultaneous detection of human hemoglobin and D-dimer
(International Journal of Legal Medicine, Oct 2017: pp. 1-8)

DÉPOLLUTION ADN DU PINCEAU D’EMPREINTES

Le pinceau d’empreintes digitales est bien connu pour son potentiel de contamination croisée entre les éléments de preuve, soulignant le risque d’utiliser le même pinceau à empreintes digitales sur de multiples surfaces à l’intérieur et entre les scènes de crime. Les auteurs nous indiquent une méthode de nettoyage de ces pinceaux en employant une solution contenant 1% d’eau de Javel et 5% de Virkon
(DNA decontamination of fingerprint brushes, Forensic Science International May 2017)

DOCUMENTATION D’UNE SCÈNE DE CRIME AVEC UN DRONE

Les progrès récents dans les drones ont non seulement facilité son accès mais également réduit le coût lié à l’imagerie aérienne. Les auteurs montrent les perspectives de la modélisait 3D avec une technologie bas de gamme en se basant sur trois simulations de scènes médico-légales en plein air comportant un mannequin, des restes de squelette et du sang artificiel ont été construites dans une carrière abandonnée. Les résultats ont montré que l’outil est efficace pour rechercher des parties du corps dispersées mais reste insuffisant pour des éléments de preuve moins faciles à repérer, tels que les traces de sang. Ceux-ci n’ont été détectés qu’après avoir été marqués correctement par une action humaine.
Using drone-mounted cameras for on-site body documentation: 3D mapping and active survey
(Forensic Science International, Oct 2017)

ALTÉRACTION DES TRACES DE SANG PAR LES MOUCHES

L’action des mouches sur une scène de crime ensanglantée, venant se nourrir du sang présent, mène régulièrement à des erreurs d’interprétation du Morphoanalyste non sensibilisé à cette action. C’est pourquoi Christopher Dwen a mené sa thèse sur ce sujet proposant d’ajouter aux critères morphologiques déjà étudiés, l’étude des facteurs externes influençant la distribution des traces, la forme et la couleur de chacune des traces. Ce que font déjà les Morphoanalystes aguerris (Dwen, C. J.L., 2017.
Alteration of bloodstain patterns by Diptera: objective analysis based on Wonder’s 2001 criteria
(Masters Thesis of Bournemouth University)

ADN POUR DIFFÉRENCIER DES VRAIS JUMEAUX

S’il est connu que la méthylation de l’ADN permet de différentier des jumeaux homozygotes, les auteurs montrent son potentiel en criminalistique.
Epigenetic discrimination of identical twins from blood under the forensic scenario
(Forensic Science International: Genetics, Vol 31, Nov. 2017: pp.67-80)

IDENTIFICATION DE LA ZONE BLESSÉE

J’ai eu la chance de participer à une réunion avec Don. J. Johnson et de l’entendre nous présenter les résultats très intéressants de son équipe concernant l’identification de la zone blessée à partir de microARN contenus dans les traces de sang s’écoulant de la blessure.
A Molecular Method to Detect Wound Cells in Bloodstains Resultant of Sharp Force Injuries for Crime Scene Reconstruction
(Journal of Forensic Sciences, août 2017)

LE SANG SUR UNE SCÈNE INCENDIÉE

Les auteurs peuvent mettre le feu pour détruire les indices. Il est admis que le sang et surtout l’ADN ne sont plus exploitables au delà d’une température de 1000°C. Pourtant, suite à leurs travaux, les auteurs concluent que même après une exposition à une température maximum de 1000°C, un ADN complet a été obtenu sur 60% des traces. C’est pourquoi il faut porter la même attention sur les scènes brulées que sur les autres. Il faut toujours chercher, c’est souvent comme cela que l’on trouve !
Detection of blood and DNA traces after thermal exposure
(International Journal of Legal Medicine, Oct 2017: pp. 1-9)

UTILISATION D’ARN POUR DATER LES TRACES DE SANG

Les auteurs nous exposent leur méthode employant des ARNm et microARN pour dater des traces de sang. Leur résultats semblent encourageant.
Quantification of RNA degradation of blood-specific markers to indicate the age of bloodstains
(Forensic Science International, Oct 2017)

DATATION DES TRACES DE SANG

Les auteurs démontrent que la technique Attenuated Total Reflection (ATR)-Fourier Transform Infrared (FTIR) combinée à des méthodes chimiométriques avancées peut être employée comme une méthode non-destructive et rapide pour estimer l’âge des traces de sang sur une réelle scène de crime.
Estimation of the age of human bloodstains under the simulated indoor and outdoor crime scene conditions by ATR-FTIR spectroscopy
(Science Reports, Oct 2017)

LE TEST KASTEL-MEYER (KM)

Le test kastel-Meyer nommé également le KM est très employé en Génétique pour confirmer l’origine sanguine de l’indice. Cette publication montre l’action délétère d’un de ces composants sur l’ADN. C’est pourquoi ce test doit n’être mené que sur une partie de la trace non analysée sinon il faut utiliser un autre test de confirmation comme celui proposé par les auteurs de cette étude.
Kastle-Meyer blood test reagents are deleterious to DNA
(Forensic Science International, oct. 2017)

TEST D’IDENTIFICATION SANGUINE D’UNE TRACE

Les auteurs mettent en avant la Leucomalachite Vert, indiquant qu’il s’agit du test le plus adapté pour tester l’origine sanguine d’un prélèvement, ayant le moins de faux positifs. Ils indiquent même que le LMV devrait remplacer la Benzedine. Je rappelle que ces deux produits sont hautement toxiques, aujourd’hui la benzidine n’est employée en France que sous hotte. Si le LMV a peu de faux positifs, la lumière en est un, ce qui induit une réaction certaine dans une maison par exemple. Il faut ajouter que le milieu réactionnel du LMV est très acide, le rendant très altérant pour les analyses ADN.
Presumptive tests: A substitute for Benzidine in blood samples recognition
(Forensic Sciences International Genetics)

EFFET DE LA RUGOSITÉ DE LA SURFACE SUR LA FORME DES TRACES DE SANG

Les auteurs ont pour but d’expliquer l’impact de la rugosité et de la mouillabilité d’une surface sur les traces qui viennent la souiller.
Roughness influence on human blood drop spreading and splashing
(70th Annual Meeting of the APS Division of Fluid Dynamics, Sunday–Tuesday, November 19–21, 2017; Denver, Colorado)

DÉTERMINATION DE L’ÂGE AVEC L’ADN MÉTHYLÉ

La méthylation de l’ADN est de plus en plus reconnue pour son utilisation potentielle dans la prévision de l’âge. Dans cette étude, le modèle de prédiction des auteurs basé sur trois sites CpG dans trois marqueurs de méthylation a pu prédire l’âge pour des échantillons de sang liquide sur 5 ans.
Evaluation of DNA methylation-based age prediction on blood
(Forensic Science International Genetics, Oct 2017).

MÉTHODE NON BAYÉSIENNE DE CALCUL MATHÉMATIQUE DU POIDS DE LA PREUVE SCIENTIFIQUE

Des collègues américains mettent en avant l’incohérence de l’emploi des statistiques bayésiennes en criminalistique et proposent une nouvelle méthode.
Likelihood Ratio as Weight of Forensic Evidence: A Closer Look
(NIST publications)

CAVITÉ PULPAIRE D’UNE CANINE SUPÉRIEURE POUR ESTIMER L’ÂGE

Les auteurs nous proposent une estimation de l’âge des individus à partir du ratio volume pulpaire/volume dentaire à partir de données morphologiques de vues 3D de la cavité pulpaire de canine supérieures.
Morphology and Volume of Maxillary Canine pulp cavity for individual Age estimation in Forensic Dentistry
(Int. J. Morphol., 35(3):1058-1062, 2017)

EFFET DES ANTICOAGULANTS SUR LE SANG

Les auteurs nous montre que la prise d’anticoagulant modifie la cohésion du sang.
Effect of anticoagulation therapy on drying times in bloodstain pattern analysis 
(International Journal of Legal Medicine, pp. 1-7, May 2017).
Si nous pouvions nous attendre que ce type de médicament affecte la rhéologie et le temps de séchage du sang, ils ne modifient pas la forme des traces attendues.

CLEF D’IDENTIFICATION DES MODÈLES DE TRACES DE SANG

Afin de rendre robuste et objectif, l’identification des modèles de traces de sang, j’ai développé depuis plusieurs années un procédé d’identification des modèles de traces de sang basé uniquement sur des critères morphologiques des traces étudiées et des supports sur lesquels elles se trouvent.
Bloodstain Pattern Identification Key

BLUESTAR VS LUMISCENE ULTRA

L’étude menée compare le Bluestar au Lumiscene Ultra. Les auteurs concluent que l’intensité de la réaction décroit plus vite avec le Bluestar mais que sa durée de luminescence et donc d’observation est plus longue.
Duration and intensity of chemiluminescence of different luminol kits,
Rechtsmedezin, vol 27, pp. 1-6).

IDENTIFICATION AUTOMATIQUE DES EMPREINTES DIGITALES

L’évaluation menée au nom de l’organisme fédéral américain de normalisation fait état que les outils actuellement utilisés ne sont pas satisfaisants. L’intérêt de l’autorisation fait que les auteurs proposent une nouvelle technique basée sur l’apprentissage automatique (ConNets).
Automated latent fingerprint recognition

LA PHOTOGAMMÉTRIE EN MORPHOANALYSE DES TRACES DE SANG

Les auteurs discutent des avantages et désavantages de l’emploi de la Photogammétrie en routine pour la morphoanalyse des traces de sang.
The currently available possibilities for the application of photogrammetry in the forensic medical expertise of the blood stains at the scene of the crime,
Sud Med Ekspert. 2017; 60(2) : pp. 41-44).
Mon expérience me fait ajouter qu’il s’agit à ma connaissance de la meilleure technique de modélisation 3D pour l’activité mais que son emploi reste difficile sur site. Article en russe…

L’INTERPRÉTATION DES MODÈLES D’ÉJECTION

L’étude menée par les auteurs permet de corriger l’interprétation courante faite de l’aspect circulaire des traces composant un modèle d’éjection.
Interpretation von Schleuderspuren im Rahmen der Blutspurenmusteranalyse,
Rechtsmedizin vol 27(2), pp. 83-97).

ESTIMATION DE L’ÂGE DENTAIRE DES ADULTES

Les auteurs ont fait une revue des méthodes de l’estimation de l’âge dentaire des adultes pour ensuite mettre en avant deux méthodes faciles d’emploi et rapides à réaliser.
Forensic Science International, 2017

DÉTECTION DE TRACES D’ARMES SUR LA PEAU ET SUR LES VÊTEMENTS

Les auteurs partagent avec nous leur nouvelle méthode pour détecter des traces d’armes sur la peau et sur les vêtements suite à un simple transport ou stockage.
The Journal of Eastern European Law 35, 2017

ÉTUDE DES MODÈLES D’ÉJECTION

Pour ceux qui peuvent lire l’allemand, je pense que cet article est intéressant. J’ai proposé à son auteur de venir présenter ses travaux à la conférence européenne de morphoanalyse en Pologne dont je suis le coordinateur scientifique.
Rechtsmedizin 2017, pp 1–5

Voici un ouvrage qui pemettra une approche des réseaux baysiens de plus en plus employés dans l’argumentation des résultats d’analyses.
Designing and Understanding Forensic Bayesian Networks using Argumentation
dspace.library.uu.nl

DÉTERMINATION DE TRACES DE SANG

Cette étude nous permet de voir qu’il reste possible de retrouver des traces de sang sur des surface souillées recouverte de papier-peint.
Forensic Science International, février 2017 

DÉTERMINATION DE DÉLAI POST-MORTEM

Les auteurs nous proposent une méthode basée sur le tryptophane contenu dans l’humeur vitrée pour déterminer le délai post mortem. Leur étude donne des résultats intéressants. A suivre …
Journal of Forensic Sciences, février 2017

SANG HOMME OU FEMME ?

Sans attendre la validation de leur méthode, les auteurs nous révèlent que la spectroscopie RAMAN peut être employée pour déterminer le genre de traces de sang sèches. Un RAMAN portable pourra alors déterminer in situ l’identification de fluides avec des informations comme la race, le genre …
Analytical Chemistry, 
December 23, 2016

ÉTUDE DE TRAJECTOIRE AVEC UN LASER SCANNER

Les auteurs ont étudié la précision du laser scanner FARO Focus3D pour déterminer l’aire d’origine de projections suite à une percussion. Les résultats entrent dans une balle de tennis même si la déformation des traces en fonction de la courbure de la surface souillée ne peut être déterminée .
IABPA news, 32 (2):pp. 21-26

ARNM: IDENTIFICATION DE TRACES DE SANG ANCIENNES

Les auteurs démontrent l’efficacité de l’ARN message pour identifier des traces de sang anciennes.
Forensic Science International, 2017

DATATION DES TRACES DE SANG

Les auteurs reconnus comme d’éminents chercheurs dans le domaine de la datation des traces de sang montrent qu’aujourd’hui aucune méthode applicable dans une scène de crime existe.
chapitre : Blood degradation and bloodstain age Estimation

SANG HUMAIN VS DECOMPOSITION FLUIDS

Cette étude universitaire nous fournit une revue détaillée des techniques employées pour différencier le sang humain des fluides de décomposition.
Master of Forensic Science de Rachel Lee Anderson

AREA OF ORIGIN DETERMINATION

Ce mémoire étudie l’intérêt de prendre les plus petites projections (<3mm) pour déterminer la position 3D de la source de sang.
Master of Forensic Science de Brinda Salaskar.
Ce travail intéressant montre également les limites de cette méthode sur une réelle scène et donc toute la pertinence de ma méthode des angles limites.

DÉTERMINATION DES TRAJECTOIRES DE TRACES DE SANG APRÈS UN TIR D’ARME À FEU

Les auteurs développent un outil permettant de simuler la dispersion des traces de sang suite à un tir balistique. Ils constatent peu de différences entre leur reconstruction et leurs essais. Cependant, utilisant pour leurs essais une poche plastique de 100ml de sang, ils occultent la potentielle action des débris osseux et organiques existant lors d’une blessure balistique.
Indian Journal of Forensic Médecine & Toxicology, 2017 11(1): pp. 239-249

LE SANG SUR LES VÊTEMENTS

Les auteurs, connues pour leur implication dans l’étude des traces de sang sur des tissus, confirment l’influence non négligeable de ce type de support sur les traces de sang le souillant. C’est pourquoi l’interprétation basée uniquement sur des traces de sang souillant des tissus restent difficile voire impossible aujourd’hui.
IABPA news 32(2): pp. 15-20

IMPACT D’UNE GOUTTE SUR UNE SURFACE DURE

Les auteurs ont étudié le comportement d’une goutte d’eau lors de son impact sur une surface dure en variant la vitesse d’impact et le nombre de Weber. Cela permet de mieux comprendre la trace de sang retrouvée sur les scènes étudiées.
55th AIAA Aerospace Sciences meeting, 2017

IMPACT DE SANG SUR UNE SURFACE LISSE

Les auteurs étudient le phénomène d’impact du sang sur une surface lisse au travers des tensions superficielles du sang et de la mouillabilité de la surface.
Cornell University Library>Physics>Fluide Dynamics

LUMICYANO KIT

Cette étude montre que la nouvelle version du Lumicyano, le Lumicyano Kit, donne de meilleurs résultats sur des empreintes fraiches ou non, révélées sur du verre, de l’aluminium et sur des plastiques clairs ou sombres.
Journal of Forensic Identification, 66 (6), pp. 560-576

LOCALISATION 3D DE L’AIRE D’ORIGINE

Cette thèse tend à démontrer l’efficacité des petites projections dans la détermination de l’aire d’origine : position 3D de la source de sang.
Thèse de Ryan Pugh

EMPLOI CRIMINALISTIQUE DES RÉSIDUS DE TIR

Cette thèse explore les difficultés à employer les résidus de tir comme une preuve criminalistique.
Thèse de Ashley Le

DATATION DU SANG

Les auteurs nous proposent une application smartphone: Smart Forensic Phone pour dater le sang grace à sa coloration liée à la présence d’hémoglobine désoxygénée.
Sensors and Actuators B: Chemical, 243, 
pp 221-225
Mais je ne l’ai pas trouvée sur le Play Store de mon téléphone, peut-être en 2017.

IDENTIFICATION DU SEXE DE TRACES DE SALIVE

Les auteurs nous proposent une technique RAMAN permettant l’identification du sexe du donneur de traces de salive retrouvées. Ils obtiennent 92% de succès sur des traces retrouvées sur scène de faits.
Sex determination based on Raman spectroscopy of saliva traces for forensic purposes
(Analytical Chemistry novembre 2016).

IDENTIFICATION DE MORSURES

Les auteurs nous proposent une revue des différentes techniques d’identifications de morsures existantes
Forensic bitemark identification: weak foundations, exaggerated claims
 (Journal of Law and the Biosciences November 2016).

ÉTUDE DES TRAJECTOIRES DE TRACES DE SANG

Les auteurs nous proposent une étude des trajectoires en effectuant les calculs sur les clichés des constatations initiales après traitement.
Conférence CASP, juin 2016

IDENTIFICATION DE TRACES DE SANG DANS LE FUTUR

Les auteurs proposent un outil qui pourrait permettre d’automatiser l’identification des traces de sang sur scène. A approfondir…
7ème conférence chinoise à Chengdu 5-7 novembre 2016

EMPREINTE SANS CONTACT

Les auteurs proposent une méthode permettant d’améliorer le contraste des empreintes sans contact et donc leur exploitation.
ICIEA 2016 Conférence

RETOUR DU TMB !

Le Combur3 Test® E (Roche Diagnostics Corporation) est un test présomptif à base de TMB pour identifier le sang. L’exploitation de cette molécule débute en criminalistique dans les années 50 mais ne semble toujours pas permettre de discriminer le sang humain.
Forensic Chemistry

PISTOLETS DANS UN INCENDIE

Les auteurs nous livrent le résultat de leurs travaux sur les facteurs qui influencent la capacité de faire un lien entre des munitions tirées et des pistolets récupérés dans une voiture incendiée Science & Justice, 2016

ÉVALUATION STATISTIQUE DES MÉLANGES ADN

L’auteur nous livre au travers d’un cas réel, une évaluation statistique d’identification des mélanges ADN
Topics on Methodological and Applied Statistical Inference, Art of the series Studies in Theoretical and Applied Statistics 
pp 173-180

EMPREINTES DIGITALES DÉFORMÉES

Les empreintes digitales restent le plus simple moyen d’identifier la présence d’un individu sur une scène de faits. Alors le développement d’un logiciel par nos collègues indiens pour exploiter ces empreintes par les systèmes automatiques d’identification est important.
International Journal of Innovative technologies, Vol 4 (8), 2016, 
pp: 1504-1510

LES STATISTIQUES ET LE JURY

La communication de résultats statistiques devant un tribunal reste un défi. L’étude de nos collègues nous donne des outils pour améliorer cette transmission.
N’hésitez à me demander l’article complet.
Journal of Forensic Identification, 2016, Vol. 66 (5), pp. 405-425

 

DATATION DES TRACES DE SANG

De nombreuses équipes à travers le monde tentent de trouver la méthode utile pour dater les traces de sang. Mes recherches vont dans le sens de cet article indien où la spectrométrie semble la meilleure voie.
N’hésitez pas à me demander l’article complet.
Indian Internet Journal of Forensic Medicine & Toxicology Vol. 13 (2), 2015, pp. 25-29 

TECHNIQUES DE PRÉLÈVEMENT POUR LES EMPREINTES SANGLANTES

Notre collègue américain compare deux techniques souvent employées pour les traces d’outils et pour les empreintes sanglantes. AccuTrans semble donner plus d’informations.
N’hésitez à me demander l’article complet.
Journal of Forensic Identification, 2016, Vol. 66 (5), pp. 381-387

IDENTIFICATION DES MODÈLES DE TRACES DE SANG

Voici des années que je milite pour une identification objective et vérifiable des modèles de traces de sang. Les travaux actuels en Nouvelle Zélande soutiennent cette méthode
Forensic Science International 257 (2015) pp. 220-228
Science & Justice, 56 (2) (2016), pp. 123-128

TECHNIQUES DE RÉVÉLATIONS DES TRACES DIGITALES

Document établi, à partir des travaux de nos collègues mexicains, qui met en place une uniformisation des techniques de révélation d’empreintes digitales sur tous les types de surfaces au sein d’une action pluridisciplinaire d’investigation de scène de crime (Juillet-Septembre 2016)
VISIÓN CRIMINOLÓGICA-CRIMINALÍSTICA

RÉSIDUS DE TIR

Les auteurs présentent et critiquent les méthodes employées pour  l’interprétation des résidus de tir
Forensic Science International, 2016

RECHERCHES ADN & EMPREINTES DIGITALES

Le travail des auteurs permet de mettre en avant des méthodes qui permettent de découvrir à la fois des empreintes digitales et de l’ADN de contact
International Journal of Forensic Medicine, 2016: pp. 1-9

RÉTRO-PROJECTIONS

Bien que tous connaissent les rétro-projections, peu connaissent le phénomène. Alors le modèle  théorique proposé par les auteurs pourrait permettre de mieux identifier ces traces dans la diversité des projections qui peuvent être présentes sur une scène de crime.
Congrès annuel de l’American Physic Society Division Mécanique des fluides à Portland, Oregon (États-Unis)
Conférence le 21 novembre à 10:40

MÉTHODE DENTAIRE D’ESTIMATION DE L’ÂGE

L’article décrit une méthode prometteuse et non invasive de l’estimation de l’âge humain. Il s’agit du calcul du ratio pulpe/dent de l’incisive centrale du maxillaire pour lequel, parmi les logiciels employés, AutoCAD and Adobe Photoshop sont les plus précis.
S Basoya, VC Vinod, P Nath, AD Bhogte :
Estimation of Age by Pulp-Tooth Area ration using Three Computer aided software’s – Quality in Primary Care (2016) 24 (4): 161-166).

SUICIDE / HOMICIDE ?

Certains meurtriers tentent de masquer leur action par une mise en scène voulant faire penser au suicide. Cet article met en avant les indices permettant d’identifier un suicide réel au travers de l’autopsie psychologique (1),  de la reconstitution suicidaire (2), de l’analyse de la scène de crime (3) et des indices psychologiques (4).
J. Vandevoorde, N. Estano (La Revue de Médecine Légale)
Homicide maquillé et suicide : complémentarité de la suicidologie, de la criminologie et de la médecine légale

DE L’ÉCOUVILLON AU PROFIL AVEC FASTDNA

Au travers de la démonstration des avancées du système MiDAS, une présentation intéressante de comment fonctionne la carte employée dans le système FastDNA
Journal of Forensic Investigation, 2 (2), 2014

ADN VS PINCEAU À EMPREINTE

Le pinceau à empreinte reste un vecteur de contamination ADN. Et ceux poudrés semblent être les plus nocifs selon les travaux de Hee Won Min & Sungwook Hong.
Analytical Science and Technology, 29 (2), 2016, pp.85-93

ADN SUR LE JEAN

Le Permanganate/Chelex est capable d’éliminer les inhibiteurs de la PCR sur différents vêtements incluant le Jean (denim).
International Journal of Legal Medicine, pp 1-9

ADN SUR UNE EMPREINTE DIGITALE

Méthode permettant d’améliorer l’obtention d’un profil génétique sur une empreinte digitale.
Science & Justice, sept 2016

MÉLANGE ADN

La publication « Evaluation of forensic DNA mixture evidence: protocol for evaluation, interpretation, and statistical calculations using the combined probability of inclusion » présente un protocole de travail pour les mélanges ADN dont la validation de l’interprétation de l’expert peut être problématique.
BMC Genetics 2016, 17:125

PROFIL APRÈS NETTOYAGE

MERCI à Erin Houston pour son travail et sa thèse « The effects of various laundering factors on the recoverability of DNA » publiée par l’Université d’état Wright (Ohio – États-Unis).  Il démontre qu’il est possible de retrouver de l’ADN avec les techniques d’extraction standards après l’emploi de produits de nettoyage ou un nettoyage  en machine (chapitres 2, 3) et que des transferts d’ADN dans la machine sont possible (chapitre 4).
Thèse

INTERPRÉTATION DU TAUX D’ALCOOL DANS LE SANG

Dans des cas qui restent heureusement rares l’interprétation du taux d’alcool dans le sang peut être problématique.
JFLM44

FASTDNA

La technique FastDNA permet d’obtenir un profil génétique en une heure. Cette validation menée aux Etats-Unis par l’équipe de Angelo Della Manna et bientôt publiée dans le FSI Genetics, montre le sérieux de la technique.
FSIGEN 1578